Comment détecter les carences de vos plantes en aquaponie?

Compléments et fertilisants aquaponie

Le principal avantage de la culture aquaponique est d’être en mesure de récolter des aliments frais et délicieux juste avant votre repas. Si vous voulez que ces ingrédients soient les plus savoureux et les plus sains possible, il faudra vous assurer que vos plantes soient bien alimentées. Pour ce faire, vous devrez éviter les carences en éléments nutritifs dans votre système de culture aquaponique.

Il est beaucoup plus facile et simple d’optimiser l’alimentation de vos plantes dans un système aquaponique que dans le jardinage traditionnel, en partie car c’est un écosystème fermé et que l’inertie est moindre qu’en terre. Souvenez-vous par exemple à quel point c’est difficile de changer le pH d’un sol…
Les processus naturels qui sont la pierre angulaire de la culture aquaponique feront la plupart du travail pour vous et la grande majorité des éléments nutritifs dont vos plantes ont besoin entreront dans le système via l’alimentation de vos poissons. Il vous est certainement arrivé de jeter à vos poissons une poignée de nourriture naturelle comme des insectes, des chenilles, des limaces ou des vers ce qui est très bien car cela apporte de bons éléments dans le système et puis ça contribue à faire varier les apports de vos plantes et de vos poissons. Cela étant dit, si vos plantes manquent de quelque chose ou ont un surplus d’autres choses, elles vous le diront et c’est à vous de savoir les écouter et les comprendre.

Télécharger la fiche au format PDF

Observer ses plantes, cela en vaut la peine!

Des plantes déficientes en éléments nutritifs sont vulnérables aux attaques des insectes parce que leur état défensif n’est pas maximal. Pourriez-vous combattre une nuée de sauterelles si vous étiez ivre et que vous n’aviez pas mangé, ni dormi depuis des jours ? C’est un petit peu la même chose. De plus, si vos plantes ne sont pas en bonne santé, leur goût sera altéré. Tout comme les humains, les plantes ont besoin d’un régime alimentaire varié. Si quelque chose manque ou si la plante a un surplus d’un élément, elle souffrira également. Si vous n’aviez rien mangé d’autre que des frites durant toute cette semaine, vous seriez tombé malade depuis longtemps. C’est encore une fois pareil. Un peu comme avec tous les êtres vivants en fait 🙂

Retard de croissance, feuilles décolorées, manque de production et même mort peuvent survenir pour vos plantes avec une « alimentation malsaine » qui provoque des carences nutritives.

Comment savoir si vos plantes ont une carence en nutriments ?

Le mot nutriment se réfère aux éléments que mange la plante. Certains de ces éléments comprennent l’azote, le potassium, le phosphore, le magnésium, le fer, le calcium, etc …

Pour essayer de comprendre si la plante est déficiente en quelque chose, il faut y aller par étapes.

Il faut savoir que les nutriments se divisent en deux groupes : les nutriments mobiles et les nutriments immobiles. Il existe également un autre groupe composé par les macronutriments.

 

Les nutriments mobiles

Ces nutriments se déplacent à l’intérieur de la plante. En fait ces éléments nutritifs se déplacent à partir des feuilles âgées vers les nouvelles feuilles pour faciliter la croissance. Si la plante est déficiente dans un nutriment mobile, les symptômes apparaissent dans les anciennes feuilles d’abord. Tout simplement parce que le nutriment se déplacera jusqu’à l’endroit où les feuilles nouvelles se développent et ne sera pas remplacé dans les vieilles feuilles.

Liste des nutriments mobiles

Les nutriments immobiles:

Ces nutriments ne peuvent plus se déplacer une fois qu’ils ont été utilisés dans la croissance des plantes. Cela signifie que quand une plante ne reçoit pas ces nutriments de manière suffisante, les symptômes apparaîtront dans les nouvelles feuilles d’abord car les vieilles feuilles ont encore leurs nutriments immobiles. Mais il n’y a pas de nouvel approvisionnement suffisant pour les nouvelles feuilles.

Liste des nutriments immobiles:

Parmi ces nutriments mobiles et immobiles, les macronutriments et les micronutriments:

Il existe six nutriments appelés macronutriments qui sont nécessaires en grande quantité pour la bonne croissance de vos plantes. Ce sont l’azote (N), le phosphore (P), le potassium (K), le magnésium (Mg), le soufre (S) et le calcium (Ca).

Il existe huit nutriments appelés micronutriments, ce sont le Bore (B), le Chlore (Cl), le Cuivre (Cu), le Fer (Fe), le Manganèse (Mn), le Molybdène (Mo), le Nickel (Ni) et le Zinc (Zn)

 

Maintenant que vous savez faire la différence entre les nutriments mobiles ou immobiles, vous savez qui sont les responsables. Ne vous inquiétez surtout pas, la plupart de ces nutriments sont généralement présents dans votre nourriture de poissons ou vous pouvez ajouter des compléments naturels dans votre système aquaponique.

 

Diagnostiquer la carence

Maintenant que vous savez si vous êtes en présence d’une carence de nutriments mobiles ou immobiles, vous allez pouvoir isoler la carence parmi la liste suivante.

Pour vous aider à résoudre votre problème, il est temps de voir 5 symptômes communs. Vous pourrez ainsi mettre un nom sur certaines choses qu’autrefois vous preniez pour des maladies:

Chlorose : jaunissement général du tissu végétal

Chlorose veinale : les nervures des feuilles restent vertes, mais la feuille subit un jaunissement entre les veines

Marbrure : tache irrégulière

Retard de croissance : la croissance est ralentie ou réduite à la normale

Nécrose : lorsque le tissu de la plante meurt

 

Reconnaitre d’un coup d’oeil les carences en aquaponie

Maintenant vous avez la liste des nutriments mobiles et immobiles et vous connaissez le langage de base nécessaire pour décrire les symptômes de carence des plantes. Vous pouvez vous référer au document UNIFA ci dessous pour cibler rapidement ce qui fait souffrir vos plantes :

 

Diagnostic des feuilles par UNIFA
Diagnostic des feuilles par UNIFA

 

 

Un autre schéma des principales carences est proposé par GrowRealFood. (A noter que le potassium est mal placé dans leur schéma car c’est un nutriment mobile.)

 

Il n’est pas toujours évident de reconnaître une carence en aquaponie, c’est pourquoi je vous ai concocté deux schémas complets pour bien détecter ses carences en aquaponie.

Voici les principaux nutriments qui sont souvent en carence en aquaponie:

Carence en Oxygène (O)

Oui, ça peut vous paraître bête ou improbable mais il existe bel et bien des systèmes aquaponiques dans lesquels il y a des carences en oxygène et ça ne joue pas que sur les poissons, bien au contraire. Ces carences en oxygène sont très souvent confondues avec les carences en nutriments et c’est pour cela qu’il est important de savoir les reconnaître.

Mais alors, comment se caractérise une carence en oxygène dans le bac de culture? C’est simple, un peu à la manière des poissons qui manqueraient d’oxygène et qui se placeraient à la surface de l’eau, les racines d’un système en carence d’oxygène vont avoir tendance à remonter dans le bac de culture au lieu de naturellement descendre en profondeur. Elles remontent pour trouver de l’oxygène en surface car ce problème de manque d’oxygène est souvent dû au fait que les substrats sont colmatés par des déchets. C’est pour cela qu’il est primordial de bien filtrer l’eau de son système aquaponique et de l’entretenir régulièrement pour ne pas voir ce problème se produire.

En cas de carence en oxygène, les feuilles de vos végétaux se flétrissent et jaunissent, un peu comme lorsque vos végétaux sont en carences de nutriments. Les végétaux se mettent alors à végéter et leur croissance est ainsi fortement perturbée. A noter qu’un système en manque d’oxygène aura tendance à voir des maladies racinaires s’y développer comme les pathologies suivantes: Pythium, verticilium ou bien fusarium. Nous en parlerons dans un prochain article. En savoir plus sur l’importance de l’oxygène en aquaponie.

Carence en Fer (Fe)

fer11Elle est très caractéristique puisqu’on s’aperçoit qu’il y a une décoloration de la feuille au profit d’un jaunissement au niveau des nervures. On peut cependant la confondre avec un manque d’oxygène. On voit apparaître une décoloration sur les extrémités qui progresse lentement sur toute la plante. C’est à ce moment-là que vous devrez ajouter du fer chélaté. En savoir plus sur les carences en fer.

Carence en Azote (N)

azote10L’Azote joue un rôle primordial chez les végétaux puisque c’est un élément essentiel de la photosynthèse qui permet la transformation de la matière minérale en tissu végétal. Une carence en azote est souvent très difficile à repérer car les symptômes ne sont pas localisés et concernent généralement plusieurs plantes. Le premier symptôme que l’on peut observer est une réduction de la vigueur. Ensuite, on peut noter que les jeunes feuilles restent petites et deviennent pâles. On remarque qu’après un petit peu de temps, les nervures prennent une teinte rougeâtre faisant chuter des feuilles de manière précoce. La floraison de la fructification offre des fruits petits, de qualité médiocre et mûrs de manière précoce. En savoir plus sur les carences en azote.

Carence en Phosphore (P)

phosph10Le phosphore est un élément qui favorise le développement du système racinaire et permet le développement et la maturation des fruits. Une carence en phosphore se traduit par des signes visibles. La plante reste petite et raide. Vous remarquerez la pointe des feuilles qui se colore d’un vert foncé à pourpre. La floraison est soit retardée soit inexistante. Vos fruits seront rares, acides et de petits calibres. Lorsque l’on sait que le phosphore permet le développement harmonieux de la plante, il est très important d’agir vite dès que vous remarquez un de ses premiers symptômes afin de sauver votre plante et vos futures récoltes. En savoir plus sur les carences en phosphore.

Carence en Potassium (K)

potass10Le potassium joue un rôle très important chez les végétaux. Il a un rôle de régulateur des fonctions vitales de la plante. Parmi les plus importantes, on notera une résistance aux maladies, une régulation de la transpiration, une résistance au froid et à la sécheresse et une assimilation de la chlorophylle. Les carences en potassium sont distinctes. Les plantes sont peu développées et semblent molles. On notera une couleur jaune à brune en bordure de feuilles. Le limbe se couvre de taches brunes et chez les fruitiers, les feuilles les plus anciennes se crispent. En savoir plus sur les carences en potassium.

Carence en Magnésium (Mg)

magnes11La carence en magnésium se caractérise par des petites taches de couleur orange, jaune et pourpre. Vous noterez que les symptômes de cette carence en magnésium apparaissent d’abord au bas de la plante, sur les nouvelles feuilles. Il est utilisé par la plante pour sa croissance et se déplace facilement, c’est un nutriment mobile. Ce sont donc les anciennes feuilles qui seront en premier atteintes par les tâches. Vous pouvez acheter des compléments contenant du magnésium pour remédier à cela. En savoir plus sur les carences en magnésium.

Carence en Calcium (Ca)

calciu10Un excès de potassium ou de magnésium peut provoquer une carence en calcium. Elle se caractérise par un dessèchement anormal des extrémités et un flétrissement des jeunes pousses. Il est à noter que la carence en calcium est rare. Si jamais vous diagnostiquez une carence en calcium, il vous faudra alors vérifier le pH et jouer sur l’acide et le basique comme vu dans le partie “gérer son pH” afin de donner un petit coup de pouce à votre plante. En savoir plus sur les carences en calcium.

Carence en Chlore (Cl)

Il n’y a pas de symptômes d’une carence de chlore car ce n’est pas un élément essentiel et qu’il est omniprésent dans la nature. Mais une carence en chlore peut quand même subvenir s’il y a dans votre substrat, une base constante de 2 ppm de chlore. Les symptômes seront alors des petites taches chlorosées avec des petits points nécrosés qui se retrouveront sur les bords et les veines des jeunes feuilles. Si le cas est sévère, la carence en chlore pourrait causer le flétrissement de la plante. Sachez toutefois que de telles carences sont très rares car la plupart des sources d’eau en contiennent. En savoir plus sur les carences en chlore.

Carence en Molybdène (Mo)

molybd11La carence en molybdène est tout de même très rare. C’est un composant de différents enzymes qui est indispensable à l’activité des nitrates réductase qui interviennent dans le métabolisme du phosphore. On remarquera comme symptôme de carence, un feuillage vert clair et une croissance réduite. La photosynthèse sera aussi diminuée. On note quelquefois les jeunes feuilles qui prennent une forme de cuillère c’est-à-dire qu’elles ont les feuilles incurvées. Les premiers symptômes se manifestent sur les feuilles inférieures et progressent vers le haut. Les jeunes feuilles resteront vertes. On remarque la carence en molybdène généralement dans les plantes cultivées dans la tourbe au pH acide. En savoir plus sur les carences en molybdène.

Carence en Cuivre (Cu)

cuivre11Le cuivre entre dans la composition de différents enzymes responsables de certains processus métaboliques de la plante. Il évite une dégradation précoce de la chlorophylle et confère aux plantes un aspect vert et juvénile plus longtemps. Une carence en cuivre se repère avec un ralentissement de la croissance et la formation d’entre-nœuds courts et de petites feuilles. On note sur les feuilles adultes des chloroses internervales qui progresseront ensuite vers le haut de la plante. Les feuilles finissent par avoir une couleur vert terne ou bronze et leurs bords se recroquevillent vers le bas ce qui donne à la plante un aspect rabougri. On note cette carence lorsque les plantes sont cultivées dans de la tourbe. En savoir plus sur les carences en cuivre.

Carence en Zinc (Zn)

zinc11Le zinc a la particularité de favoriser la synthèse de la chlorophylle et des hormones de croissance. La carence en zinc provoque la nanification des plantes et leur donne de mauvaises nouaisons qui sont dues à la perturbation du métabolisme du phosphore. On notera aussi quelquefois un aspect rosé de la plante. Les feuilles inférieures se distingueront avec une légère marbrure internervales qui progressera ensuite vers le haut de la plante. Les entre-nœuds supérieurs sont courts. La principale caractéristique observée d’une carence en zinc est la petite taille des feuilles. En savoir plus sur les carences en zinc.

Carence en Soufre (S)

soufre11Le soufre est un constituant des acides aminés qui jouent un rôle fondamental dans le métabolisme des vitamines. Des symptômes d’une carence en soufre sont très proches de ceux d’une carence en azote. C’est-à-dire une diminution de la croissance et le jaunissement de la plante. Mais la différence majeure avec l’azote est qu’une carence en soufre affecte généralement l’ensemble de la plante et non uniquement les nouvelles pousses. Les feuilles jeunes deviennent pâles et les tiges rigides et cassantes. Dans certains cas les feuilles supérieures se recourbent tandis que les feuilles inférieures conservent un aspect normal. En savoir plus sur les carences en soufre.

Carence en Manganèse (Mn)

mangan11Le manganèse est un activateur d’enzymes qui participe à la formation de la chlorophylle, au nitrate réductase, à la photosynthèse et à l’élaboration des protéines et de la vitamine C. On retrouve comme symptôme d’une carence en manganèse des feuilles supérieures prenant une couleur vert pâle lorsque la carence est légère. Lorsque la carence est prononcée, les feuilles sont presque blanches tandis que les nervures restent vertes. Attention, la carence en manganèse peut être la résultante d’un excès de fer. En savoir plus sur les carences en manganèse.

Carence en Bore (B)

bore11Le bore entre dans la composition des parois cellulaires et des esters d’hydrates de carbone. En d’autres termes, il règle l’action des hormones de croissance. Les symptômes d’une carence se retrouvent généralement dans les points de végétation et les organes reproducteurs. On retrouve une chlorose dans les feuilles du bas et du milieu de la plante qui devient fragile. Le plus souvent, une carence en bore se traduit par la nécrose du sommet de la tige. Mais on peut retrouver d’autres effets comme des racines noircies aux extrémités hypertrophiées, un jaunissement marginal des feuilles inférieures qui finissent par devenir brunes éparses et recroquevillées vers le haut et le bas, des feuilles fragiles de tailles réduites qui sont incurvées vers le haut, une malformation des jeunes feuilles dont les nervures deviennent saillantes ainsi qu’un raidissement des vieilles feuilles qui se recroquevillent vers le haut, et pour terminer, une croissance de bourgeons axillaires et une ramification anormale des plantes. En savoir plus sur les carences en bore.

 

J’espère que cet article vous aura intéressé et que vous saurez désormais mieux diagnostiquer vos carences.  C’est très important, car même si ça pousse plus vite qu’en terre, il y a souvent des carences en aquaponie (surtout chez les débutants). Lors de ma première année à pratiquer l’aquaponie, mes systèmes manquaient cruellement de fer et je ne savais pas pourquoi mes plantes étaient jaunies. C’est après que j’ai compris et désormais j’ai beaucoup moins de problèmes de carences même s’il arrive parfois qu’il y en ait lors de changements de poissons d’un système ou du lancement d’un système.

Pensez .à laisser vos témoignages dans les commentaires!

 

 

Tipeee Aquaponie

2 réactions au sujet de « Comment détecter les carences de vos plantes en aquaponie? »

  1. francois Réponse
    bonjour

    pour quelle raison mon anthurium en hydroponie ne fleurit plus et jaunit de plus en plus

    merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *