L’importance de l’azote (N) dans un système aquaponique

Pour des végétaux en pleine santé, achetez vos compléments pour l'aquaponie sur la boutique

L’azote (N) est un nutriment mobile dans les plantes et dans le sol/eau. Il est primordial pour la culture de végétaux.

Sans azote (N), pas d’aquaponie!

Dans la nature, l’azote est un élément très important. Il est primordial pour la bonne croissance, les défenses et la reproduction. L’azote est en effet la base de toutes les protéines.

Presque tous les engrais ont un indice NPK avec des concentrations d’azote, de phosphore et de potassium, dans cet ordre. L’azote est nécessaire plus que tout autre élément nutritif pour la croissance des tiges, des feuilles et des racines.

L’azote est utilisé pour fabriquer des acides aminés qui sont employés pour fabriquer des protéines. Toutes les plantes et tous les animaux contiennent des protéines et lorsqu’ils meurent, d’autres organismes consomment et récupèrent ces protéines pour en faire de l’énergie.

Lorsque les animaux terrestres consomment des protéines, Ils les transforment en acides aminés et en ammoniac. Mais l’ammoniac (NH3) étant très toxique, le corps l’excrète par un produit chimique que l’on appelle l’urée et que l’on retrouve dans l’urine.

azote-aquaponieChez les poissons c’est beaucoup plus simple. L’ammoniac est généralement présent sous la forme d’ammonium (NH4+) qui se déplace à travers les membranes cellulaires du poisson et qui se diffuse dans l’eau par la suite. Selon le pH, l’ammonium peut rester sous cette forme ou bien se transformer en ammoniac qui peut être très dangereux. En effet, les molécules d’ammoniac peuvent infiltrer les cellules du poisson et les empoisonner. Après le processus de nitrification, on retrouve le nitrate (NO3-) qui est une forme relativement non toxique d’azote que les plantes absorbent. Le pH peut influer sur la forme d’azote disponible ainsi que sur l’efficacité de la nutrition.

Dans tous les cas, le produit final est le nitrate. Celui-ci se dissout dans l’eau mais il est en compétition avec des bactéries, des champignons et des algues. Tous ces organismes prennent les nitrates et les absorbent dans leurs tissus. Une grande partie des nitrates est délivrée à la zone des racines que les plantes de votre système utilisent pour se développer. Étant donné que les bactéries, les champignons et les algues meurent, c’est cet azote souvent sous forme de protéines, qui réintègre les systèmes et le cycle recommence. C’est ce qu’on appelle le cycle de l’azote.

L’azote est le nutriment le plus important mais aussi le plus simple dans un système aquaponique. Vous devez lui accorder énormément d’importance et vous assurer que votre système est correctement disposé à perpétrer continuellement le cycle de l’azote.

Les différentes sortes d’azote

On rencontre l’azote sous différentes formes dans le monde naturel. Voici les quatre formes qu’il peut prendre :

L’azote organique :

Il constitue la majeure partie de l’azote du sol. Il résulte de la matière organique du sol à laquelle s’agrège ce qui provient des résidus de culture ou des déjections animales. Il est constitué de divers composés azotés dont la minéralisation est très variable et très difficilement prévisible.

L’azote uréique :

C’est une forme que le sol ne retient pas. Il se transforme sous l’effet d’une hydrolyse en NH4+ (ammonium), transformation qui s’accompagne de pertes très importantes par volatilisation (perte gazeuse d’ammoniac NH3) pouvant aller jusqu’à 40%. Dans la pratique il faut compter en moyenne une perte de 15 % de l’azote.

L’azote ammoniacal ou ammonium :

Il résulte de la combinaison de l’azote (N) et de l’hydrogène (H). Sa formule chimique NH4+ est très proche de celle du gaz ammoniac NH3 qui se volatilise dans l’air. Cette transformation est plus rapide lorsque la température augmente et lorsque le pH est supérieur à 7,5. Grâce à sa charge positive NH4+ se fixe sur le complexe argilo-humique du sol, ce qui permet une disponibilité instantanée pour les plantes. L’activité microbienne des sols consomme de l’ammonium et le transforme en azote nitrique, c’est le processus de nitrification.

L’azote nitrique ou nitrate :

Il se forme naturellement par combinaison de l’azote (N) et de l’oxygène (O) du sol. Sa formule chimique est NO3-. C’est la forme la plus disponible pour les plantes.

 

Diagnostiquer une carence en Azote en aquaponie:

carence-azote-aquaponieLa carence en azote est facilement identifiable car elle entraîne un jaunissement des feuilles âgées, engendre des tiges chétives sur vos végétaux ainsi qu’un manque de vigueur. L’azote est un nutriment mobile qui peut être réaffecté dans les tissus de la plante après mobilisation dans les feuilles âgées.

En aquaponie, la carence en azote reste très rare, ne vous inquiétez pas.

Il faut de l’azote pour avoir une végétation luxuriante mais attention à ne pas en avoir trop dans son eau car cela provoquerait l’effet inverse. En effet, vos plantes grandiraient tellement vite que cela entraînerait un manque de rigidité des tissus qui deviendraient alors friables et les plantes seraient par ailleurs plus sensibles aux maladies, champignons et attaques d’insectes, et auront des difficultés à fleurir et à former des fruits. L’excès d’azote génère une baisse du taux de magnésium ainsi qu’une baisse du taux de glucides dans la plante qui entraîne à son tour une réduction de la vitesse de croissance des végétaux.

 

Voici une vidéo très intéressante sur l’azote en aquaponie:

 

Encore une fois, c’est une question d’équilibre 🙂




Une question, une réaction, un témoignage ou une suggestion? Laissez-moi un commentaire! :-)