Les zones de substrat de la table à marées

Si vous cultivez avec des tables à marées, vous devez connaître ces règles d’or des zones du substrat. Voici un article qui devrait également plaire à tous les amateurs de bactéries, de vie microbienne, de micro-organismes et de tous nos amis les insectes.

Les différentes zones de culture d’une table à marées

Tout d’abord il faut comprendre qu’un bac de culture comporte trois grandes zones. La plupart des tables à marées font 30 centimètres et s’y trouvent plusieurs zones ayant chacune leur importance. On parle de la zone sèche, ou surface, on parle de zone racinaire ou zone de marées et dernièrement on parle de zone de sédimentation des solides et zone de minéralisation.

 

Les zones importantes de la table à marées

 

Zone 1 : Zone sèche (5cm)

La zone sèche correspond aux cinq premiers centimètres de pénétration des rayons lumineux. Cette zone est très souvent sèche mais il arrive parfois qu’elle soit humide si vous avez des systèmes racinaires très importants. Gardez en tête que c’est mieux de garder cette zone bien sèche pour limiter drastiquement l’évaporation dans votre système mais aussi pour limiter les risques de maladies aux pieds de vos plantes.

Si jamais cette zone n’était pas respectée, vous verriez des algues se développer sur toute cette zone et vous augmenteriez le risque de maladies cryptogamiques comme l’oïdium ou le mildiou.

 

Zone 2 : Zone de marées (15-20cm)

C’est dans cette zone de quinze à vingt centimètres que vont se développer la quasi totalité des racines de vos plantes. Cette zone correspond à l’amplitude de vos marées et c’est donc la zone idéale pour celles-ci car elles seront par alternance dans l’eau puis dans l’air. Les plantes puiseront ici la majeure partie de leurs nutriments ici. De très nombreux micro-organismes, bactéries et vers de compost s’y développeront et vous aideront à décomposer les matières solides, à minéraliser et à produire tous les nutriments dont vos plantes auront besoin.

 

Zone 3 : Zone de minéralisation (5cm)

La dernière zone de notre bac de culture mesure environ 5 cm, tout comme la zone sèche, mais au contraire de celle-ci, elle est constamment immergée. C’est une zone totalement anaérobie (sans oxygène) et de fait, s’y passe une bonne partie de la minéralisation des boues d’un système avec tables à marées grâce à l’aide de bactéries hétérotrophes, de micro-organismes mais aussi de vos vers.

C’est un peu grâce à cette zone qui travaille en secret que de nombreux aquaponistes débutant se retrouvent avec des plantes en parfaite santé sans avoir besoin de compléter avec des compléments ou décoctions.

Cette zone est aussi intéressante car elle permet la collecte des déjections de poissons ainsi que les déjections issues du travail de vos vers de fumier ou vers de compost. En résumé, c’est une véritable zone à part entière qui vous permettra de réduire l’utilisation de compléments.

 

 

En résumé…

Ces trois zones du substrat en aquaponie permettent d’élever une large panoplie de vie microbienne et de ce monde de l’invisible se dégagent de nombreuses choses qui nous sont bénéfiques dans nos cultures mais aussi dans nos élevages ; réduction des pathogènes, réduction des maladies, réduction des carences nutritives, stabilité du pH, etc…

C’est pour cela que je vous recommande d’intervenir le moins possible dans ces zones et de préférer avoir une bonne filtration pour éviter les risques de colmatages plutôt que de devoir constamment nettoyer son substrat en remuant tout et en lavant à grande eau.

 

 

Merci de m’avoir lu, pensez à laisser vos témoignages en commentaires.

 

Pierre H.

Tipeee Aquaponie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *