Pourquoi choisir l’aquaponie plutôt que la culture en terre ?

terr-VS-aquaponieLa question est souvent posée et c’est vrai qu’elle mérite d’y consacrer un petit article. Alors, pourquoi se tourner vers l’aquaponie? Quels sont les facteurs à prendre en compte dans ce choix? Et y a-t-il une réelle différence concernant les qualités gustatives et nutritionnelles entre des légumes produits en terre et d’autres en aquaponie.

Vous le savez, l’aquaponie est très productive, écologique, accessible et elle a de nombreux avantages mais je ne vais pas m’étendre sur les avantages de l’aquaponie car j’y ai déjà consacré un article que je vous invite à lire également.

 

Pourquoi se tourner vers l’aquaponie?

Tout d’abord il est important de bien distinguer ces catégories d’utilisateurs qui n’ont pas le même rapport avec l’aquaponie. Parmi les aquaponistes, on peut distinguer:

  • Les professionnels qui cultivent de façon quasi industrielle
  • Les particuliers qui vivent à la campagne
  • Les particuliers qui vivent en ville

Qui dit différentes catégories, dit différentes raisons de s’orienter vers l’aquaponie.

 

Ce qui pousse les particuliers à choisir l’aquaponie

mini-kit-aquaponique-maison

Mini système aquaponique d’intérieur

Les particuliers sont majoritairement intéressés par l’aquaponie car elle est très simple de compréhension et accessible à tous. En plus de celà, elle est très ludique et les enfants adorent s’occuper des poissons et des végétaux ce qui leur inculque des valeurs telles que le respect du vivant ou bien celle du « rapport à la terre ». Avec un peu de chance ils comprendront rapidement les enjeux d’une bonne alimentation et ils seront peut-être moins tentés de succomber au charme diabolique d’un certain Ronald…
A noter que même les adultes retrouvent leur âme d’enfant en pratiquant l’aquaponie. Nombreux sont mes amis qui restent scotchés sur mes poissons 🙂

Souvent les particuliers n’ont pas beaucoup d’espace disponible et c’est une autre des raisons pour lesquelles ils se tournent vers la pratique de l’aquaponie. En effet, il est possible de cultiver plus sur de plus petites surface en aquaponie. Les légumes développent de plus petits systèmes racinaires car ils profitent directement de l’eau et des nutriments qui sont apportés sur leurs racines à chaque marée du bac de culture. Ils ont moins besoin de partir à la recherche des nutriments et peuvent donc pousser sur des densités bien plus élevées qu’en culture classique.
Cette augmentation de la densité de culture ne nuit pas à la rapidité de croissance des légumes et plantes à condition de faire de bonnes associations de végétaux et de mettre les bons amis ensemble. (Voir ici les différents articles sur les bonnes associations de légumes: Liste association plantes n°1 et Liste association plantes n°2 )

kit-aquaponique-design-france

Kit aquaponique fait maison – 500 litres

Vos végétaux étant sous perfusion continue d’éléments nécessaires à leur croissance, ils poussent entre deux et trois fois plus vite qu’en terre et en plus de cela, vous pouvez produire vos propres poissons qui, d’ordinaire, sont souvent pollués au mercure ou aux métaux lourds de la mer et des océans, ou bien bourrés d’antibiotiques quand il s’agit de poisson industriel. En aquaponie les poissons jouissent d’une bonne hygiène de vie avec de l’eau saine et oxygénée ainsi qu’une nourriture adaptée et équilibrée. Il n’y a presque pas meilleur qu’un poisson élevé en aquaponie.

L’aquaponie contrairement au jardinage classique (hors permaculture) demande beaucoup de temps et d’efforts alors qu’en aquaponie, l’entretien est très limité et ne représente que quelques heures de travail par semaine et que vous n’aurez pas à vous casser le dos pour accéder à vos légumes car les bacs de culture sont situés à hauteur d’homme. Vous n’aurez plus non plus à arroser vos légumes. Côté pratique on ne peut pas faire mieux 🙂


Si on récapitule, voici les avantages  principaux pour les particuliers en aquaponie:

  • Accessible à tous (budget, compétences)
  • Ludique et pédagogique pour les adultes et les enfants
  • Densité de culture et croissance rapide = productivité élevée
  • Prend peu de place, idéal pour les petits espaces
  • Production de fruits, légumes et poissons à domicile, même en appartement
  • Presque pas d’entretien, ni de travail, pas besoin d’arroser
  • Pas besoin de se casser le dos en jardinant: bac à hauteur d’homme
  • Les goûts, saveurs et qualités nutritives des aliments sont préservés
  • Permet de cultiver toute l’année, même en hiver

 

Ce qui pousse les professionnels à choisir l’aquaponie

ferme-auaponiqueLes professionnels quant à eux ont d’autres raisons de s’intéresser à l’aquaponie et quand on aura évoqué ces raisons, vous comprendrez mieux pourquoi il y a une sorte de ruée vers l’or qui se produit dans les pays anglophones et qui arrive doucement en Europe. Evidemment, les professionnels prennent en compte les avantages cités plus haut pour les particuliers tels que la productivité élevée, la faible occupation de l’espace, l’accessibilité des végétaux à hauteur d’homme, la faculté de produire à la fois des végétaux et du poisson, mais ils prennent également d’autres facteurs.

Une chose importante à savoir est que l’aquaponie est la solution à de nombreux problèmes pour les sociétés de culture hydroponique (NFT et RAFT) et pour les pisciculteurs. Saviez-vous que ces deux corps de métier sont de gros pollueurs? La culture hydroponique, contrairement à la culture aquaponique, nécessite l’apport régulier et fréquent d’engrais très souvent issus de l’industrie lourde et le problème de ces apports est que l’eau se sature très rapidement en sels artificiels et qu’il faut renouveler l’eau du système complet de façon régulière pour les évacuer. Outre la consommation aberrante d’eau pour ces industries, il y a le facteur pollution qui est très important et vous savez que les industries polluantes sont taxées ou sont contraintes à de lourdes normes et malheureusement pour eux, ces déchets ne sont pas valorisables. Le pisciculteur quant à lui, doit rentabiliser son installation et pour se faire il surcharge les bassins des poissons qu’il gave à longueur de journée d’antibiotiques et de granulés douteux ce qui fait qu’il doit également changer régulièrement l’eau de ses bassins tellement la densité de nitrates est forte. Certains valorisent les boues issues de leurs systèmes de filtration en vendant celles-ci à des agriculteurs sous forme d’engrais.

Ce long paragraphe sur les pisciculteurs et les industriels de l’hydroponie pour dire que la réponse à tous leurs problèmes est d’installer des bacs de culture pour le pisciculteur et des bacs à poissons pour l’hydroponiste… ce serait le combo parfait puisque le pisciculteur, en plus de ne plus polluer, pourrait étendre son activité à la vente de légumes aquaponiques et l’hydroponiste pourrait vendre du poisson et arrêter de polluer mais également arrêter d’acheter des engrais pétrochimiques puisque les nutriments jusqu’alors fournis à ses plantes seraient désormais fournis par les poissons de son système aquaponique… sans oublier que nourrir ses poissons c’est gratuit si on la fabrique (vers de compost, broyat de végétaux comestibles, céréales et autres algues aquatiques) et on ne parle pas des 95% d’économies en eau, bientôt une denrée rare!

Dans ces deux cas, grâce à l’aquaponie, les intrants et la pollution seraient réduits au maximum, la productivité augmentée et la rentabilité se verrait ainsi décuplée.

Un autre aspect à prendre en compte est la facilité du travail de l’aquaponiste commercial. Si son installation est bien pensée et réalisée, il pourra automatiser la plupart des tâches quotidiennes et monitorer le tout sur un ordinateur (qualité de l’eau, distributeurs de nourriture, etc). Le temps de travail est optimisé et son ergonomie aussi puisque les bacs de culture sont généralement disposés à hauteur d’homme ou verticalement (tours de culture aquaponiques).

A noter que les déchets issus de l’aquaponie ne sont pas polluants et sont très facilement valorisables. Pour ma part, je réutilise les boues issues de mes filtres dans le potager mais dans le cas d’une grosse ferme aquaponique, il serait possible de revendre ces boues à des maraichers ou à des sociétés commercialisant des engrais bio puisque ces boues sont pleines de bons nutriments et ont la réputation de rebooster tous les végétaux.

Un autre point important est le fait qu’en aquaponie, on peut cultiver des légumes toute l’année, même en hiver puisqu’il est facile de coupler son installation avec un réacteur Jean Pain (Voir ici ou voir ici) ou bien un Rocket-stove pour réchauffer l’eau du système mais également la température de la serre. Au Canada, certains arrivent à avoir des températures correctes alors qu’il fait -25°C dehors!

friche-verriereL’aquaponie permet de cultiver des produits de qualité un peu partout et même sur des sols pollués. Cet avantage est pour moi un autre des avantages qui fait que l’aquaponie commerciale a un bel avenir devant elle. En effet, si je prends l’exemple de Reims, la ville la plus proche de mon village, on peut observer qu’autour de celle-ci il y a une quantité incroyable de friches industrielles et de grandes serres qui ne sont plus occupées car les activités ont été délocalisées. J’imagine alors qu’une personne souhaitant lancer son activité d’aquaponie commerciale et voulant s’installer dans cette friche pourrait alors faire la demande auprès de la mairie en vue de réhabiliter cet espace et à priori sans avoir à vraiment se préoccuper de la qualité du sol ou du béton. Rappelez-vous qu’il n’y a pas si longtemps que ça, la nourriture des citadins était produite dans la proche périphérie et dans les banlieues. Peut-être que je m’avance en parlant de réhabilitation de ces vieilles friches mais j’y vois beaucoup d’espoir et de possibilités.

 

Si on récapitule, voici les avantages  principaux pour les professionnels en aquaponie:

  • Densité de culture et croissance rapide = productivité élevée
  • Prend peu de place, optimisation des rendements
  • Production de fruits, légumes et poissons à proximité du lieu de vente, en périphérie urbaine
  • Presque pas d’entretien, ni de travail, pas besoin d’arroser, automatisation et informatisation possible
  • Pas besoin de se casser le dos en jardinant: bac à hauteur d’homme
  • Les goûts, saveurs et qualités nutritives des aliments sont préservés
  • Possibilité de cultiver sur des sols de friches en béton ou partiellement pollués
  • Permet au pisciculteur et à l’hydroponiste de réduire ses intrants (nourriture, antibiotiques, engrais, etc)
  • Permet au pisciculteur et à l’hydroponiste de réduire ses déchets et sa pollution
  • Les déchets peuvent être valorisés (boues issues des filtres)
  • Permet de cultiver toute l’année, même en hiver

 

Pour conclure cet article, si je devais faire un choix entre la terre et l’aquaponie, en tant que particulier disposant d’un jardin, je pense que je choisirai les deux car ils peuvent être mis en synergie et puis il paraîtrait logique que la terre sera toujours plus riche que le substrat hors sol, même si les différences sont minimes dans le cas d’un système aquaponique ayant plus d’une année de fonctionnement. Après c’est à vous de voir ce que vous voulez et ce qui vous correspond le mieux en fonction des contraintes que vous avez.

J’ai voulu faire bref mais je n’ai pas réussi, j’espère que la lecture vous aura plus et je vous invite à réagir dans les commentaires si il manque des aspects ou que vous souhaitez en débattre.

 

Pierre

 




2 commentaires pour “Pourquoi choisir l’aquaponie plutôt que la culture en terre ?”

  1. merci pierre pour votre article. Un petit retour perso sur ma découverte de l’aquaponie. Des problèmes de hernie discale m’ont poussé à chercher une alternative à mon jardin en sol. j’ai acheté des mini potagers à hauteur mais c’est devenu vite compliqué. Puis j’ai découvert l’aquaponie. après des débuts un peu difficiles par manque d’infos et de conseils en français, tout toule enfin et mon système me fournit une bonne récolte régulière pour ma femme et ma fille. Et soyons fous, un poisson de temps en temps lorsque la petite n’est pas là 🙂 tout ca pour dire que la transition sol / bac de croissance a été salvatrice pour mon dos et ma passion du jardinage !
  2. Je fait de la pisciculture hors sol au Mali, je suis tres curieuse et tres desireuse de connaitre lacquqponie ,cest mon reve,je suis actuellement en basse normandie en visite d’echange chez Afdi et je souhaite voir un cas avant de rentrer.
    bravos avous

Une question, une réaction, un témoignage ou une suggestion? Laissez-moi un commentaire! :-)