Faire ses conserves de volailles, fruits et légumes

harvest-14417On a parlé de déshydratation des aliments pour la conservation, désormais on va parler de conserves pour compléter cette rubrique de la conservation des aliments du jardinier (car c’est vrai qu’à force d’arroser ses plantes avec l’eau des poissons de l’aquaponie, il commence à avoir de belles récoltes et à ne plus savoir que faire de toute cette nourriture :-))

Pour commencer, il faut savoir qu’à peu près tout les aliments peuvent se conserver et que toutes les excentricités sont permises en matière de conserves. Cornichons, ail, tomates, courgettes, aubergines, artichauts, carottes, etc… vous pouvez vous lâcher et faire des expériences.

Vous pourrez, également faire des conserves de fruits comme les clémentines, les cerises, les poires, les pêches, etc …

Vous pouvez même conserver de la volaille en conserve! En règle générale, les conserves maison sont un vrai régal!

 

Comment réaliser ses conserves de viandes, fruits et légumes bio ?

 

1. Préparez et vérifiez vos bocaux et terrines

Avant toute chose il faut savoir que pour bien conserver les aliments, il faut de bons bocaux et en matière de bons bocaux, je sais que vous connaissez tous une marque qui fabrique de superbes bocaux en France depuis des décennies… je ne citerai pas la marque. C’est cette marque que je vous recommande.

Donc vous avez vos bocaux, vous devez bien vérifier à ce qu’ils ne soient pas ébréchés ou fissurés et les caoutchouc doivent être intacts. Nettoyez vos bocaux, terrines et couvercles à l’eau chaude et avec du savon.

Une fois lavés, rincez abondamment vos bocaux et terrines à l’eau bien chaude, puis laissez les sécher à l’air libre.

 

2. Choisissez des produits frais et de qualité

Les produits et denrées que vous avez choisis pour cette préparation de conserve maison doivent être extra frais, sans choc ou maladie, de qualité et bien sûr adaptés à la mise en conserve.

Je vous recommande de ne jamais ajouter de produits ou ingrédients ayant déjà été congelés dans vos conserves.

 

3. Cuisinez vos aliments

Les légumes doivent être blanchis si besoin (voir blanchir légumes sur WikiHow).
Si vous souhaitez ajouter de la volaille, vous devez entièrement les évider et l’intérieur doit être soigneusement lavé à grande eau.
Toutes les opérations de préparation des aliments doivent être menées de manière continue et s’enchaîner sans perte de temps, vous pouvez regarder sur un livre de cuisine comment préparer tels ou tels aliments en conserve car il y a bien évidemment des bonnes recettes de grand-mères qui gagnent à coup sûr!

 

4. Remplissez les bocaux et terrines

Si vous le pouvez, verser les aliments encore bouillants dans vos bocaux et terrines. Remplissez les contenants jusqu’au niveau de remplissage généralement gravé sur le haut des parois en verre. S’il n’y a pas de marquage, vous devez laisser 2 centimètres d’air.
Lors du remplissage, veillez à supprimer les poches d’air. Complétez après coup s’il le faut.

 

5. Fermez les bocaux et terrines

Vous avez vérifié vos caoutchouc, ils sont parfait, c’est parfait!

Ebouillantez les afin de les stériliser juste avant de les fixer sur les couvercles de vos conserves. Faites bien attention que le bord de votre bocal ou de votre terrine soit bien propre avant de fermer. Il ne faut pas qu’il y ait de nourriture sur ces zones sinon vous allez rater vos conserves. Faites vraiment attention, c’est sérieux!

Voilà, vos conserves sont presque prêtes, vous n’avez plus qu’à les fermer et à les traiter thermiquement selon la recette que vous suivez. Parfois il faut utiliser du vinaigre, de l’huile ou du sel comme conservateurs. Dans ces cas là, le traitement thermique n’est pas obligatoire.

 

6. Stérilisez vos bocaux et terrines

C’est presque fini! Passons au traitement thermique de vos conserves. Vous avez le choix entre plusieurs façon de faire:

Il y a le stérilisateur électrique qui est très pratique. Et si vous n’avez pas de stérilisateur thermique, vous pouvez procéder de la façon suivante. Prenez un autocuiseur ou une grande marmite ou cocotte-minute. Mettez un torchon bien au fond du récipient choisi pour éviter tout contact direct entre le verre et le métal du récipient lors de la cuisson. Placez les conserves à l’intérieur en les callant bien pour pas qu’ils ne s’entrechoquent, remplissez d’eau le récipient afin que les bocaux soient totalement immergés et portez à ébullition et attendez le temps nécessaire à la stérilisation de vos conserves.

Vos conserves sont stérilisées, vous pouvez les laisser refroidir et ensuite les sortir du récipient de stérilisation.

 

7. Vérifiez vos conserves avant de les stocker

Maintenant que les conserves sont froides, vous allez devoir ouvrir leur système de fermeture pour vérifier que la stérilisation s’est bien faite. Le couvercle doit rester « collé » au bocal et résister à la traction. Ne forcez pas trop non plus, c’est juste pour vérifier, pas pour les ouvrir avec force.

Si les couvercles s’ouvrent c’est sans doute dû à l’un de ces problèmes:

  • Remplissage incorrect des conserves : soit vous avez mis trop de nourriture, soit vous n’en avez pas mis assez.
  • Un traitement thermique incomplet : vous n’avez pas mis les conserves assez longtemps à stériliser ou alors la température n’était pas assez élevée.
    – Un défaut d’étanchéité : vous n’avez peut-être pas assez bien nettoyé le rebord de vos couvercles lors de la fermeture avant la stérilisation.
  • La rondelle de caoutchouc que vous avez utilisée n’est peut-être pas à la bonne taille ou elle n’était pas en si bon état que ce que vous croyiez.

Maintenant vous pouvez stockez vos conserves dans un endroit sec et frais, à l’abri de la lumière directe. La cave ou le sellier sont de parfait endroits pour cela :-).

 

8. Plus tard, lors de l’ouverture des conserves, avant consommation.

Mise en garde: Avant d’ouvrir vos conserves, vérifiez qu’il y a toujours le vide en procédant comme nous avons vu dans l’étape numéro 7.

Tirez sur la languette de la rondelle de manière à faire un appel d’air dans la conserve et le couvercle se décollera de lui même.

 

Si vous voulez en savoir plus, je vous propose cette vidéo des bocaux LeParfait qui est sympa et qui résume tout en quelques minutes:

 

Mon prochain article sur la conservation sera sans doute consacré aux confitures car on a fait pas mal de photos lors de la réalisation de nos dernières confitures.

 

A bientôt,

 

 

Pierre H.




Un commentaire pour “Faire ses conserves de volailles, fruits et légumes”

  1. Ca donne envie d’essayer en tous cas. Après avoir bien récolté dans mon système, je peux tenter le coup, je vous dirai !

Une question, une réaction, un témoignage ou une suggestion? Laissez-moi un commentaire! :-)