Définition de la permaculture

logo_permaculteurs_02Vous avez sûrement déjà entendu parler de permaculture sans vraiment comprendre ce qui se cachait derrière ce mot compliqué. Nous allons donc essayer de faire un petit tour d’horizon afin de comprendre ensemble ce qu’est la permaculture.

En étant concis, il s’agit tout simplement d’agir avec la nature et non contre elle. On ne peut pas la classer en tant que technique de jardinage. C’est plutôt un concept basé sur l’observation de la nature, les dernières découvertes scientifiques et bien entendu, les savoirs traditionnels transmis à travers les âges.

Le concept dont je vous parlais permet de décomposer la permaculture en deux dimensions. La première la considère comme un outil de conception de vie durable à part entière. La seconde dimension est plutôt philosophique. C’est une façon de vivre en harmonie et en communion avec la nature.

Mère nature est notre alliée sur cette planète que nous détruisons quotidiennement. Elle n’a jamais été notre ennemie contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes, reste juste à savoir, comment cohabiter. L’homme doit laisser la nature s’exprimer et vraiment s’imprégner de tout ce qu’elle a à lui offrir. On retrouve ici, le concept philosophique de la permaculture. Le but est de replacer l’homme au milieu d’un système durable pour notre planète. Cette méthode simple traite de nombreux sujets comme l’habitat, l’eau, la vie en communauté et bien entendu l’agriculture.

Le soleil est une source efficace d’énergie dont nous disposons. Nous devons utiliser maintenant des stratégies et des méthodes bien spécifiques de permaculture pour remplir nos objectifs qui sont la création d’un jardin, l’autosuffisance dans un endroit donné pour ne citer que ceux-là. Et tout ceci en respectant les éthiques et principes de la permaculture. Vous pouvez certainement retrouver des techniques ancestrales que vos grands-parents utilisaient déjà. Mais là où la mentalité des anciens était de garder secrètes les techniques acquises de bouche-à-oreille, les créateurs de la permaculture, Bill Mollison et David Holmgren, ont eu l’idée de rassembler des milliers d’informations en un système de planification globale et cohérent.

Un des points importants de la permaculture est que ces systèmes naturels locaux sont adaptables partout. Mais les techniques employées seront bien entendu différentes et fonction de nombreux facteurs imposés par le lieu. Tels que le sol, le contexte socioculturel, ou bien tout simplement le climat. La permaculture est en perpétuel mouvement et ses « adeptes » sont constamment à l’affût des dernières techniques innovantes et de nouvelles stratégies afin d’être encore plus efficaces et performants.

On pourrait donc résumer cela par le fait de concevoir des cultures, des lieux de vie autosuffisants et respectueux de l’environnement et des êtres vivants mais je pense qu’il n’y a pas de vraie définition officielle. C’est un concept et une philosophie dont il faut s’imprégner. Il faut s’inspirer du fonctionnement des écosystèmes des savoir-faire traditionnels et avoir surtout beaucoup de bon sens.




2 commentaires pour “Définition de la permaculture”

  1. Bonjour, je suis content de trouver enfin une vraie définition de la permaculture. Elle devient à la mode et tout le monde y va de sa touche perso sur le sujet et cela frise souvent le ridicule. Je vais découvrir cette communauté avec plaisir. Merci du partage.
  2. Salut Johan, tu sais, il n’y a pas vraiment LA définition car tout le monde la définit comme il veut en fait. Et puis elle reste toujours perçue différemment selon les personnes. Pour moi la permaculture c’est du bon sens paysan et du savoir vivre et pour d’autres ça se résume à cultiver bio… il y aurait tellement à dire qu’il faudrait être téméraire pour oser dire qu’on détient « LA » définition de la permaculture 🙂

Une question, une réaction, un témoignage ou une suggestion? Laissez-moi un commentaire! :-)