Cycle de l’azote de son système aquaponique

Lorsqu’on démarre un système aquaponique, il faut établir le cycle de l’azote. C’est la base de votre écosystème aquaponique. Pour se faire il faut respecter une démarche ascendante. C’est-à-dire qu’il faut partir du plus bas de la chaîne comme les bactéries pour doucement grimper les échelons jusqu’à introduire les poissons dans l’écosystème.

Les déjections de poissons sont toxiques pour eux mêmes car riches en ammoniac, c’est pour cela qu’on doit convertir cet ammoniac en nitrates (non toxiques à moyenne dose) pour les poissons via le procédé de nitrification. Ce procédé est rendu possible par certaines bactéries nitrifiantes naturellement présentes dans la nature. Un système cyclé et équilibré sera ainsi bénéfique pour les poissons et pour vos plantes. A noter qu’en aquaponie, le pH étant généralement inférieur à 7, l’ammoniac prend la forme d’ammonium (NH3 + H+ => NH4+). L’ammonium n’est pas considéré comme dangereux pour les animaux aquatiques tandis que l’ammoniac, si.

 

schema-cycle-azote-aquaponie

 

Voici plus en détail les phases du cycle de l’azote en aquaponie :

Etape 1 : Des bactéries nitrifiantes (Nitrosomonas) transforment l’ammoniac en nitrite (N02-) qui est un élément extrêmement toxique pour les organismes. Cette opération nécessite une forte consommation d’oxygène.
Etape 2 : Ensuite, des bactéries nitratantes (Nitrobacter) transforment le nitrite en nitrate. Cette réaction s’accompagne aussi d’une consommation d’oxygène importante.

Des bactéries appartenant à d’autres genres interviennent aussi dans ces processus mais Nitrosomonas et Nitrobacter sont les genres principaux.

 

Tester son cycle de l’azote :

Pour tester leur niveaux de bactéries dans l’eau, il faudra vous munir d’un simple kit de test d’eau pour aquarium. Ces kits de test de l’eau vous permettront de mesurer entre autres la concentration de nitrates, nitrites et d’ammoniac. C’est la seule façon de détecter leur quantité dissoute dans l’eau puisque les bactéries sont microscopiques et invisibles à l’oeil nu. Afin de créer des conditions propices au développement des bactéries, vous pouvez avoir avoir recours à plusieurs méthodes que je vais vous détailler ci-dessous.

 

Différentes méthodes pour cycler son système

 

1. Ajout d’ammoniaque

La première consiste en un ajout d’ammoniaque (l’ammoniaque est chimique, tandis que l’ammoniac est naturel). Il se trouve facilement dans les drogueries, magasins de bricolage ou de piscines. Attention toutefois à choisir de l’ammoniaque pur car on le trouve souvent additionné de parfums ou de savon. Dans ce cas, son ajout est à proscrire. Vous le saurez car il mousse.

 

2. Ajout d’urine (« Peeponics »)

La méthode que je préfère et qui ne coûte pas un centime est certainement la plus efficace. Il s’agit de récolter votre urine dans une bouteille en plastique que vous laisserez fermée. L’urée qu’elle contient sera à des taux efficaces au bout d’environ deux semaines. Il suffira ensuite de verser le contenu de la bouteille dans votre bac pour cycler votre système.

 

3. Ajout d’un filtre ou de substrat déjà en fonctionnement

Si vous êtes impatients, vous pouvez prendre un filtre d’un de vos aquariums en fonctionnement, ou bien du substrat d’un autre de vos systèmes. Le cycle de l’azote se fera alors très rapidement. Cette technique permet d’introduire des bactéries provenant d’un aquarium ou système aquaponique au cycle de l’azote déjà complété dans votre système à cycler. L’échange de filtres ou l’ajout de substrat cyclé permet de « transplanter » des bactéries actives de l’ancien système vers le nouveau.

 

4. Ajout de plantes dans le système

L’ajout de plantes dans votre système accélère le cycle de l’azote, surtout si elles proviennent d’un système au cycle déjà en place. Elles transportent des bactéries bénéfiques, mais en plus elles enlèvent directement l’ammoniaque de l’eau grâce à un procédé biologique appelé synthèse de protéines.
Les espèces à croissance rapide absorbent beaucoup d’ammoniaque. Les plantes flottantes sont également assez efficaces.

 

Mais alors quelle méthode choisir?

Quelle que soit la méthode employée, pendant cette phase de cyclage, vous devrez mesurer chaque jour les taux de concentration. Au bout de quelques semaines, vous verrez apparaître les nitrites ce qui veut dire que votre système se met en marche. Ensuite, les nitrates feront leur apparition et finiront de cycler votre système. À ce moment-là, vous pourrez y accueillir les poissons. Comptez en moyenne quatre à six semaines pour un recyclage complet. Je comprends que certains d’entre vous aient envie de démarrer immédiatement et de jeter les poissons dedans, mais sachez que, comme pour toute chose dans la vie, il faut partir sur de bonnes bases et laisser le temps faire les choses. Vous risquez de faire du mal à vos poissons et d’échouer complètement ce qui vous obligerait à tout recommencer.

 

Le cyclage de votre système aquaponique est terminé quand l’amoniac et les nitrites sont redescendus sous la barre des 0,75 ppm. 

 

Voici un schéma qui vous montrera comment évoluent l’ammoniaque, les nitrites et les nitrates au fil du cyclage en aquaponie. (A noter que si vos plantes consomment assez de nitrates, vous n’aurez pas le pic de nitrate décrit dans le schéma suivant) :

Important: Dans le cas d’un démarrage de cycle pendant les périodes froides de l’année, il faut savoir que les bactéries « travaillent » jusqu’à 4 degrés, en dessous leur métabolisme s’arrête donc vous ne pourrez pas lancer votre système aussi facilement au printemps qu’en plein hiver. En effet, comme la plupart des micro-organismes, les bactéries nitrifiantes se multiplient plus rapidement dans des conditions chaudes. Leur température de croissance optimale se situe entre 25-30 ° C. À 18 ° C leur taux de croissance est diminué de 50%. À 10.8 ° C, il diminue de 75%, et s’arrête 4 ° C. Leur mort est inévitable entre <0 ° C et >49 ° C.

 

Acheter un kit activateur de bactéries pour cycler rapidement votre système aquaponique :

Kit bactéries nitrifiantes aquaponie

Cliquez sur l’image pour acheter votre kit de bactéries nitrifiantes.

 

Pour résumer, il faut s’armer de patience et laisser faire la nature. Profitez-en pour choisir vos plantes et vos aromates et les mettre en place afin qu’ils puissent développer leurs racines qui seront comme des filets qui absorberont les nitrates de l’eau produits par vos poissons. Le système doit être surveillé chaque jour mais croyez-moi, il vous le rendra bien.

Mise à jour de l’article: je vous conseille cet article en complément du mien. Il explique bien le cyclage de l’azote en aquaponie.




5 commentaires pour “Cycle de l’azote de son système aquaponique”

  1. Bonjour .
    Je compte cycler mon système avec de l’urine ,mais dans quel proportion?

    Merci de votre réponse .

  2. Salut salut !
    Petit problème !
    Voilà un mois que j’ai 250 ppm de nitrites mais aucune traces mesurables de nitrates…
    Température de l’eau 15 degrés
    Gh 16d
    Kh 6d
    Ph 6,8
    Un bac de culture avec billes d’argile de 200 litres
    Un aquarium de 200 litres avec un bac tampon (système ncup) de 150 litres
    Avec une dizaine de coquilles d’huître pour faire remonter le ph ( j’avais un ph qui était descendu a 6,4)
    Voilà voilà j’espère que tu pourras m’aider ! Merci d’avance !
    Tim.
  3. Salut Timothée, je viens de te répondre à l’instant par mail 🙂
  4. Bonjour,
    Contrairement à ce qui est conseillé partout, nous avons déjà un bassin (3000L avec 18 poissons de de 10 à 25 cm) dont l’eau a été renouvelee l’été dernier. Que dois je faire avant de pouvoir connecter les bacs de culture ? Est ce que je devrais introduire les plantes au fur et à mesure pour surveiller les nitrates et nitrites?
    Donnez moi tous vos conseils s’il vous plaît.
    A bientôt
  5. Salut Pierre,
    Ça y’est j’ai reçu les mousses que je t’avais commandé et mon système « tourne », j’ai planter ici et là dans le bac de culture (il reste de la place !!!) et je compte démarrer mon cycle d’azote en peeponics. Mais quelle quantité ajouté et tout les combien?
    Merci d’avance

Une question, une réaction, un témoignage ou une suggestion? Laissez-moi un commentaire! :-)